Tout savoir sur les peintures de type ignifuge et intumescent

Actualités B2B , Produits Déc 20, 2018 Pas de commentaires

Que ce soit dans un bâtiment neuf ou ancien, en construction ou en rénovation, les risques d’incendie restent l’une des préoccupations majeures. C’est dans cette optique que des peintures d’un nouveau genre ont été mises au point, telles que celles dites ignifuges ou intumescentes, qui ne peuvent pas participer à éteindre l’incendie, mais qui peuvent en ralentir les effets sur la structure métallique des charpentes.

 

 

 

 

 

 

 

La prévention des incendies

Dans le domaine de la sécurité, et notamment en ce qui concerne la prévention des incendies, on peut distinguer deux types de protection :

– Les mesures de protection active sont celles qui vont contribuer à prévenir de la naissance d’un incendie (système d’alarme, détecteur de chaleur, etc.) et qui vont permettre de le combattre (extincteurs, brouillard d’eau, etc.).

– Les mesures de protection passive permettent de retarder le développement d’un incendie. Mis à part les portes coupe-feu, elles sont souvent moins visibles à l’intérieur d’un bâtiment : peinture de type ignifuge ou intumescent, joints coupe-feu, etc.

 

La peinture ignifuge

La peinture ignifuge est un revêtement dont l’action peut s’apparenter à celui d’un imperméabilisant. Elle doit être appliquée suivant des règles strictes pour être parfaitement efficace. En recouvrant les matériaux, elle permet de retarder leur combustion en cas d’incendie. Il existe différents types de peintures ignifuges, qui s’adaptent à des matériaux bien précis : la même peinture ne conviendra pas aussi bien à un support bois qu’à un support métal. Ce type de peinture existe dans toute une palette de couleurs pour répondre au mieux à vos besoins et à vos envies.

La peinture intumescente

De la même manière que la peinture ignifuge, la peinture intumescente fait partie des protections passives contre les incendies. Elle peut être utilisée sur toutes sortes de support, même si on la retrouve le plus souvent recouvrant de l’acier. La formule de cette peinture anti-incendie comporte des particules dont la particularité est d’augmenter de volume sous l’effet d’une forte chaleur. Ainsi, une couche de cette peinture expansive de 1 cm d’épaisseur atteindre jusqu’à 50 cm si elle est soumise à une chaleur intense. Le bouclier protecteur ainsi formé par cette peinture va permettre au matériau sur lequel elle est déposée de ne pas se déformer trop vite afin de maintenir intacte la structure du bâtiment le temps que les personnes présentes soient évacuées et que les secours interviennent. De même pour les autres supports, la combustion sera repoussée et la propagation de l’incendie ralentie.

 

À noter : il est bon de rappeler que l’acier commence à se déformer sous des températures avoisinant les 500 °C. Grâce à une peinture intumescente et à la mousse isolante qu’elle développe, la montée de température peut être retardée de 30 minutes à 2 heures en fonction de l’épaisseur de la couche qui a été appliquée sur le support.

 

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à nous contacter : Nullifire, votre expert en protection passive contre les incendies, a la solution qu’il vous faut !

Gerard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *