Les problèmes récents dans le commerce B2B

Auparavant, les industriels avaient recours à un grossiste afin de vendre aux entreprises. Jusqu’en 2014, le marché du gros occupait 60 % du marché du B2B, car les industriels ont procédé à la vente directe. Les grossistes procèdent régulièrement à des recrutements dans le secteur des biens et équipements interentreprises.

Le problème actuel

Certaines entreprises recrutent toujours, mais elles rencontrent différents problèmes. Parfois, les produits proposés ne fascinent pas les prospects. Même les plus grosses enseignes, spécialisés dans le marché du gros et à l’international sont victimes de cette anomalie en France. Pourtant, ce secteur cerne près d’un million d’employés, avec un chiffre d’affaires de 700 milliards d’euros. Dans la totalité, 97 % des opérationnels sont des PME. Les domaines demeurent variés, allant de la consommation alimentaire et non alimentaire, aux biens de consommation interindustrielle et aux autres secteurs.

Le bras de fer entre les grossistes et les vendeurs directs

Depuis la dernière décennie, la vente en gros a connu une nouvelle facette. Durant cette période, la crise et ambiguïté du B2B ont incité les entreprises à procéder à la vente directe. Ainsi, les plus grandes marques auraient même souhaité ne plus coopérer avec les grossistes. La raison demeure la part en régression de ces derniers (60 % seulement du marché du B2B). Les entreprises ont directement recours à des artisans dans leur atelier. Toutefois, faire carrière dans le domaine est toujours envisageable.

Le manque de commerciaux

Auparavant, la plupart des recrutements de ces dernières années ciblent des commerciaux, selon la CGI (Confédération du Commerce de Gros et International). Le secteur de fourniture de matériels a connu une pénurie de personnel. Ce domaine concerne notamment les produits électriques et les machines-outils. Ce sont les jeunes qui sont les plus touchés par ce marché en déclin. Les qualifications requises tendent vers le Bac+2/3 et les postes sont composés de responsables commerciaux ou de commerciaux sédentaires ou itinérants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *