La gestion du risque en BtoB

La gestion du risque dans une entreprise est confiée à un « risk manager ». Pour éviter les impayés, l’insolvabilité, les fraudes et identifier les entreprises défaillantes, la stratégie d’entreprise devrait inclure la gestion du risque qui passe par des analyses et des évaluations. Des solutions sont ensuite mises en œuvre pour réduire ces risques.

 

Le processus de la gestion du risque

Afin de mieux gérer les risques, il est primordial de procéder à une analyse spécifique. La première étape consiste à déterminer les risques potentiels en les classifiant selon leur importance. On les évalue après en mesurant leur gravité, leurs impacts et les dommages qu’ils peuvent causer. Les solutions les mieux adaptées sont ensuite identifiées pour  limiter les impacts ou tout simplement les supprimer. Une fois identifiées, les solutions doivent être appliquées à moindre coût afin de ne pas alourdir les dépenses de l’entreprise.

 

 

Évaluation de la solidité financière des clients BtoB

En BtoB, la gestion du risque concerne surtout la transaction commerciale entre l’entreprise vendeur et l’entreprise acheteur. D’où la nécessité d’évaluer la solidité financière des clients ou prospects pour éviter les impayés et le retard de paiement. Actuellement, il existe des plateformes et des analystes de risques indépendants qui effectuent ce genre d’évaluation. Face aux enjeux économiques actuels, il est également indispensable d’évaluer le risque de défaillance d’une entreprise client.

Identifier les bons partenaires

Afin de minimiser les risques dans les transactions commerciales, les fournisseurs ont intérêt à connaître au préalable la solvabilité de ses nouveaux clients. Il s’agit de procéder à des analyses basées sur la rentabilité, la croissance du chiffre d’affaires et des bénéfices, la capacité de remboursement des dettes, l’endettement… Les états financiers révélés dans les bilans et les comptes de résultats constituent des éléments importants pour identifier les bons partenaires et réduire ainsi les risques de pertes de profit. https://business.lesechos.fr/directions-generales/innovation/innovation-services/les-methodes-pour-trouver-des-partenaires-en-innovation-collaborative-4836.php          

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.