La sécurité et l’hygiène dans l’industrie alimentaire

 

Dans le milieu de l’alimentation, un défaut d’hygiène, à n’importe quel endroit de la chaîne, peu avoir des conséquences désastreuses, notamment pour la santé du consommateur final. C’est pourquoi les industriels, mais aussi les producteurs et commerçants, se doivent de s’équiper de matériel efficaces et de mettre en place des procédés de qualité et sécurité sanitaire précis.

 

La température : une variable à risque

produitsLa température est un élément essentiel pour garantir la sécurité des denrées alimentaires. Elle permet de créer un environnement limitant la prolifération des bactéries, et donc de conserver les aliments sans risque, plus longtemps. C’est d’autant plus important pour les produits animaux ou transformés.

Toute entreprise ou industrie du milieu de l’agro-alimentaire ou de la restauration doit donc avoir à disposition des appareils de mesure et des enregistreurs de température. Ils doivent également faire des relevés réguliers, voire constants, afin d’assurer une température fixe et adaptée aux produits, limitant les risques de prolifération de bactéries. Aujourd’hui, il existe bien des outils pour surveiller à distance l’environnement des produits et alerter au moindre changement. Vous pourrez en découvrir de nombreux ici.

 

Le rôle des contrôles sanitaire

Malheureusement, la sécurité et l’hygiène, ça coûte cher. Et de nombreux professionnels peu scrupuleux, ou peu informés, oublient souvent de se pencher sur la question. C’est notamment le cas dans le milieu de la restauration, où n’importe qui peut ouvrir son propre établissement, sans formation préalable.
C’est pourquoi il existe des professionnels dont la mission est de contrôler les établissements et de surveiller la mise en place des procédés de sécurité. Ils font des prélèvements et analysent la propreté, la température ou encore les pratiques sur le lieu de travail et de stockage des denrées alimentaires. Ils vérifient également la bonne tenue des archives et l’existence de relevés réguliers de température.

En cas de défaut, le restaurant peut être mis en demeure de se mettre aux normes avant un second contrôle, voire être fermé. Des mesures qui visent à protéger, en premier lieu, les consommateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *