Picto sèche-cheveux

Un sèche-cheveux de fabrication française

Dans la catégorie des Gaulois qui résistent encore et toujours à l’envahisseur (ou plutôt aux sirènes de la délocalisation de la production), nous vous présentons aujourd’hui la seule marque de sèche-cheveux de fabrication française : Velecta Paris ! Comme son nom ne l’indique pas, cette entreprise est basée à Romorantin-Lanthenay dans le Loir-et-Cher. L’entreprise y fabrique depuis 1936 des sèche-cheveux professionnels de qualité incontestée dans ses ateliers. Alors, à quoi ressemble un sèche-cheveux français ?

Plus de 80 ans d’innovation

Le nom de la marque raconte déjà en partie une histoire fondée sur l’innovation : “Velecta”, pour “Ventilation électrique appliquée”. Dès 1936, la marque invente le casque à mise en plis qui a depuis fait sa place dans les salons de coiffure du monde entier. Depuis, l’entreprise n’a cessé d’innover. D’abord, le sèche-cheveux “TGR”, pour “très grande rapidité” dans les années 1980. Puis le 1er sèche-cheveux au monde avec un moteur brushless en 2010. Le sèche-cheveux ultra silencieux en 2014, etc. Aujourd’hui, les sèche-cheveux de la marque Velecta occupent une place de choix dans les salons du monde entier. Ils sont internationalement réputés pour leur longévité autant que pour leur robustesse et leurs performances. Ces superbes sèche-cheveux français se sont de plus récemment offert un relooking du plus bel effet. Leurs nouvelles lignes épurées et leurs couleurs élégantes ont tout pour plaire !

Un choix engagé

Derrière la fabrication de sèche-cheveux dans une usine implantée en France, se cache un entrepreneur passionné, et un savoir-faire qu’il ne voudrait sacrifier pour rien au monde sur l’autel du profit. Les sèche-cheveux de fabrication française sont plus chers que leurs “équivalents” des grandes enseignes de distribution, mais leur qualité est incomparable. Ce pari de la qualité et de la chaîne de fabrication maîtrisée, le dirigeant de la société Velecta Paris l’a fait depuis longtemps, et les dernières actualités ne cessent de lui donner raison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.