Les différences entre B2B et B2C

Actualités B2B Fév 18, 2019 Pas de commentaires

Le marketing B2B se résume aux relations commerciales entre deux entreprises tandis que le marketing B2C s’oriente plutôt vers les consommateurs. Le premier instaure des relations durables entre professionnels, le second satisfait des besoins spontanés. Il existe plusieurs points de différence entre ces deux types de marché.

Le ton et le motif d’achat

Pour le cas du B2B, les marketeurs reçoivent de meilleurs retours même en utilisant les termes « compliqués » sur la plateforme. Mais concernant le B2C, il faut choisir un jargon compréhensible par les consommateurs. Dans cette option, l’usage des « buzzwords » est plutôt limité et on a recours à des mots faciles à comprendre. En termes de B2B, la recherche de l’efficacité et de l’expertise domine. En B2C, le client recherche des offres adaptées à ses besoins ainsi que des loisirs basés sur ses goûts.

Le contenu et l’expertise

Le B2B tend à être raisonné par la logique tandis qu’en B2C, le choix est motivé par des préférences personnelles, voire émotionnelles. Les clients souhaitent seulement être satisfaits et assouvir leurs attentes aboutissant à l’achat. Les consommateurs veulent des services ou des choses qui leur sont indispensables, les amusent et faciles à partager. Un certain niveau d’éducation est requis en B2B : le niveau d’expert est souvent recherché afin de prendre des décisions claires. Le contenu s’avère être le plus détaillé possible pour être perçu par les professionnels des relations commerciales et du marketing.

La proximité et le nombre de contacts

L’audience en termes de B2B propose des motifs d’achat. La marque ou l’entreprise en question se doit d’être professionnelle. La clientèle reste en permanence en quête d’indications et de données indispensables pour établir un lien durable avec chaque enseigne. Les marketeurs ont un grand nombre d’interlocuteurs : les acheteurs et leur service de comptabilité ainsi que leurs cadres nécessitent des preuves de chaque dépense. Pour le B2C, le client n’est pas obligé de créer une relation étroite avec la marque. Il effectue ses achats de manière rapide et suit les simples conseils de ses semblables.

Jessie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *