Le logo de l'UEMOA

Investir dans l’UEMOA : ce qu’il faut savoir

L’Afrique ouvre ses portes au monde. Après des années de marasme et d’instabilité politique et ethnique, le continent africain est en passe de devenir le nouveau marché à conquérir. La preuve ? La Chine et d’autres pays asiatiques ont déjà commencé à s’y intéresser de très près, de même que les États-Unis. Et en plein cœur de l’Afrique, un marché privilégié s’ouvre pour les investisseurs francophones : l’UEMOA.

L’UEMOA en résumé

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est une organisation qui réunit huit états d’Afrique sub-saharienne de l’ouest du continent africain. Ces états sont les suivants : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

Les pays de l'UEMOA sur la carte de l'Afrique

Vous le noterez, tous ces états partagent une langue d’usage commune : le français, ce qui a facilité leur travail commun. La volonté derrière l’UEMOA est simple et assez proche de celle qui a menée à la création de l’UE : réunir sous une même bannière plusieurs états afin de coordonner les actions économiques et devenir un acteur important sur le continent mais aussi sur la scène internationale.

L’autre aspect qui a permis l’unification de tous ces pays se trouve dans la monnaie. Le franc CFA est la monnaie commune depuis de nombreuses années. La valeur de cette devise commune est soumise à la Banque centrale des états de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) qui a autorité sur la création de monnaie, l’application de la politique monétaire et la fixation des divers taux d’intérêt.

Détail intéressant pour les investisseurs, le franc CFA, du fait de son histoire liée au franc français, est intimement lié au cours de l’euro, ce qui donne un avantage important aux investisseurs originaires de la zone euro.

 

Investir en zone franc

Investir dans l’UEMOA peut se révéler être une bonne idée pour vous et votre entreprise : un marché de plus de 80 millions de consommateurs, en plein développement (un taux de croissance supérieur à 4 % actuellement) et doté d’une monnaie unique.

Attention toutefois à prendre quelques précautions avant de se jeter sur un marché qui, si il peut devenir un véritable eldorado pour l’investisseur avisé, peut se révéler être une catastrophe pour celui qui se prépare mal.

Votre plus grand souci sera l’information : évolution des divers taux, contexte économique et social, tensions ethnique et religieuses, opportunités et menaces. Tous ces éléments, et bien d’autres encore, doivent vous aiguiller dans vos prises de décision. Les marchés évoluent à un rythme incroyable et il ne faut jamais tenir pour acquis une situation donnée.

Pour plus de renseignements sur ces divers facteurs, tournez vous vers les sites spécialisés comme izf.net, qui réunit toutes les informations nécessaires pour l’investissement dans la zone franc (UEMOA mais aussi CEMAC, Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale). Renseignez-vous et adaptez votre stratégie et votre business plan en fonction des fluctuations de l’actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.