Christine

Immatriculation de voiture achetée à l’étranger : comment faire ?

Immatriculation de voiture achetée à l’étranger : comment faire ?

Acheter une voiture à l’étranger peut s’avérer une très bonne affaire. Il faut par contre se montrer très vigilant par rapport à la réglementation douanière et à l’immatriculation de la voiture en France. Un service de carte grise en ligne pourra vous être d’une aide précieuse pour mener à bien cette démarche qui peut s’avérer complexe.

Des démarches différentes en fonction de l’origine du véhicule

Pour pouvoir circuler en France, un véhicule doit respecter les règles de construction et de circulation définies par le code de la route. Une voiture achetée à l’étranger devra porter des plaques d’immatriculation valides dès son entrée sur le territoire. Si comme en Suisse les plaques sont conservées par l’ancien propriétaire, un numéro W provisoire peut être demandé pour pouvoir utiliser le véhicule en attendant son immatriculation définitive. Il ne faut donc pas tarder avant de procéder à toutes les démarches nécessaires en vue d’obtenir une carte grise pour votre nouveau véhicule. Les documents à fournir sont les mêmes que pour l’immatriculation d’une voiture française avec en plus des pièces spécifiques en fonction de l’origine du véhicule.

Pour qu’un véhicule soit considéré comme neuf par le Ministère des Transports, il faut qu’il ait moins de 6 mois ou qu’il ait parcouru moins de 6000 km. Les véhicules d’occasion âgés de plus de 4 ans achetés à l’étranger sont soumis à l’obligation de contrôle technique. Celui-ci doit être réalisé en France ou dans un pays de l’Union Européenne.

Immatriculer un véhicule en provenance de l’Union Européenne

Les véhicules en provenance de l’Union Européenne sont exemptés de taxes douanières. Par contre, il faudra vous rapprocher de l’administration fiscale pour vous acquitter de la TVA. Un quitus fiscal vous sera remis en échange de votre paiement. Ce document est indispensable pour l’immatriculation d’une voiture en France. Une dispense est possible pour une voiture neuve si l’attestation d’identification du véhicule au type CE comporte la mention « dispense N°… du …DSF”.

Lors de l’achat, le vendeur devra vous avoir fourni un certificat de conformité ou une attestation d’identification à un type CE. Si ce n’est pas le cas, vous devrez vous adresser directement auprès du constructeur.

Pour un véhicule d’occasion, il faudra présenter l’ancien certificat d’immatriculation national ou CE. S’il contient toutes les informations nécessaires à une immatriculation de voiture en France, vous pourrez être exempté de certificat de conformité. Si la carte grise a été conservée par les autorités administratives du pays étranger, un justificatif vous sera demandé, à moins qu’un certificat international vous ait été remis au moment de la vente.

Achat hors UE : des démarches supplémentaires

Si votre véhicule a été acheté hors de l’Union Européenne, vous devrez payer les taxes douanières et la TVA. En plus des documents nécessaires à l’immatriculation d’un véhicule provenant de l’Union européenne, vous devrez présenter un certificat de dédouanement 846 A. Cette formalité n’est pas nécessaire si le certificat de type communautaire comporte déjà une attestation de dédouanement.

Dans tous les cas, ne tardez pas pour vous procurer tous les documents nécessaires car vous n’avez qu’un mois pour obtenir un certificat d’immatriculation à votre nom.

Lire La Suite

Délimitez vos espaces de travail avec un rideau à lamelles plastique

Délimitez vos espaces de travail avec un rideau à lamelles plastique

Le rideau à lamelles plastique permet de délimiter des espaces de travail en toute simplicité. Selon vos besoins, vous pourrez opter pour un rideau fixe, repliable ou coulissant.

Le rideau à lamelles plastique s’adapte à tous les besoins

Si vous avez besoin d’aménager vos locaux différemment en fonction des saisons ou lors de pics d’activités par exemple, le rideau à lamelles plastique coulissant ou repliable est idéal. Vous pouvez créer des espaces de travail bien délimités en un rien de temps.

Le rideau à lamelles peut être très facilement franchi par les personnes ou les véhicules. Il n’entrave en rien la circulation dans les locaux.

Le rideau à lamelles plastique constitue une barrière très efficace contre le bruit. Il protège contre les courants d’air et les écarts de température.

Les rideaux transparents laissent passer la lumière, ce qui réduit les besoins en éclairage. Les rideaux opaques sont parfaits pour préserver la confidentialité.

Quels critères de qualité pour un rideau à lamelles ?

Pour obtenir une protection durable, certains critères de qualité doivent être respectés. Un niveau de résistance de 50 N/mm² est excellent. Si vous recherchez une protection acoustique, le niveau de réduction du bruit doit être d’au moins 35 dB, en application de la norme DIN 52210.

Pour garantir la santé du personnel, les rideaux sans phtalates et conformes à la directive européenne REACH sont à privilégier.

Comment installer un rideau à lamelles plastique ?

Lorsque vous commanderez votre rideau à lamelles, assurez-vous qu’il sera livré avec tous les accessoires nécessaires à sa pose.

Un rideau fixe s’accroche très simplement à une barre de support.

Un rideau coulissant comporte des roulettes ou des chariots montés sur roulements à billes. Grâce à des butées de fin de course réglables, deux modes d’ouverture sont possibles : ouverture totale d’un seul côté ou bien ouverture partielle de chaque côté (de 50/50 à 20/80). Dans tous les cas, le dégagement doit être au moins égal à la largeur de l’ouverture.

Les rideaux à lamelles repliables sont équipés d’un mécanisme accordéon. Celui-ci se fixe sous linteau ou en façade. Kimply, fabricant français de rideaux à lamelles plastique pour les entreprises, saura vous conseiller sur le type de rideau le plus adapté à votre activité.

Lire La Suite

2 étapes à ne jamais négliger dans un projet de création d’entreprise

2 étapes à ne jamais négliger dans un projet de création d’entreprise

Des investissements personnels importants vous seront exigés si vous avez l’intention de créer votre propre entreprise. Si l’on a un tel projet en tête, il est souvent difficile de savoir comment faire le premier pas, surtout pour les néophytes. Si cela est votre cas, sachez que les deux étapes abordées dans cet article sont cruciales pour mener à bien votre projet de création d’entreprise.

1 — La bonne idée qui vous pousse à créer votre entreprise

entrepreuneurBien évidemment, tout part d’une idée : l’idée de votre projet. Il peut s’agir de l’un de vos désirs qui deviennent de plus en plus mûrs ou même d’un simple pressentiment qui résulte de votre expérience. Cette idée de projet peut également être le résultat de vos observations et de vos conclusions ou tout bonnement de votre imagination. Tout cela pour dire que, dans les faits, les possibilités en ce qui concerne vos sources d’inspiration sont nombreuses. En voici quelques exemples…

Si vous avez comme projet de créer votre propre entreprise dans un domaine que vous maitrisez bien, cela peut sembler au premier abord être la meilleure option si l’on veut jouer la carte de la prudence. En réalité, vous avez beaucoup plus de chance de faire aboutir votre projet si vous faites ce choix que si vous choisissez de faire le saut dans un domaine que vous ne connaissez pas. De plus, vous aurez ainsi la possibilité de montrer à vos futurs clients un professionnalisme qui jouera un rôle capital dans votre succès. Attention toutefois, nombreux sont les entrepreneurs qui ont choisi cette voie, mais qui ont quand même échoué. La cause est souvent le fait qu’ils n’ont pas su maitriser les autres aspects qu’implique la mise sur pied d’une entreprise comme la gestion, la communication, etc.

Dans le cas où vous envisageriez de vous lancer dans création de votre entreprise en vous inspirant de votre métier, il se peut que vous ayez trouvé une autre application à votre savoir-faire. Il s’agit donc d’utiliser votre expertise dans un tout autre contexte, lequel n’est pas celui dans lequel les gens ont l’habitude de la voir en oeuvre. Dans ce cas, le niveau de risque augmente par rapport au point évoqué plus haut, puisqu’il est en règle générale difficile de prévoir exactement le comportement des consommateurs face à cette innovation. Toutefois, si ces derniers réagissent favorablement, le bénéfice que vous en tirerez sera plus important.

Cette idée est, par ailleurs, liée à votre capacité à déceler les opportunités. En effet, les nouvelles applications d’une technique ou d’un savoir-faire résultent couramment du résultat d’une analyse et d’une bonne compréhension des problèmes que l’on rencontre dans un domaine précis ou dans le quotidien des consommateurs. Il en est de même pour les nouveaux concepts de produits ou de services qui résultent de cette même remise en question des pratiques habituelles. Pour générer de telles idées, il est essentiel d’avoir à la fois un esprit curieux et ouvert.

2 — Faire le point sur sa situation personnelle d’aujourd’hui

Il faut savoir qu’en choisissant de devenir chef d’entreprise, votre situation personnelle changera drastiquement. Si en tant qu’employé vous vivez dans une condition que l’on peut qualifier de stable ; en tant que chef d’entreprise, surtout au cours des débuts de votre projet, votre position sera non seulement emplie d’imprévus, mais également aléatoire. Mettre sur pied une entreprise ne signifie pas seulement élaborer un produit ou un service et le mettre sur le marché. Cela implique également un changement de mode de vie qui correspond aux contraintes et aux nécessités demandées par ce projet.

Ainsi, il est essentiel de prendre en compte les particularités de vos circonstances personnelles actuelles et le comparer à ce qui serait le cas dans l’hypothèse que vous créiez votre entreprise. Cela, dans le but de vérifier leur compatibilité. Dans le cas où vous remarquez qu’effectivement les situations ne se concordent pas, ce qui est bien souvent le cas, il faudrait que vous soyez sûr de votre motivation et que vous soyez prêt à accepter les changements que cela va engendrer.

Il ne s’agit pas seulement de se questionner sur votre motivation personnelle à changer de situation, mais il faut également que vous vous interrogiez celle de votre entourage. Est-ce que votre famille est prête à accepter les sacrifices que les nouvelles circonstances impliqueraient ? Si votre famille est consentante, dans la plupart des cas, il faudrait que vous prévoyiez une phase de préparation pour ne pas accroitre davantage les tensions.

Lire La Suite

Devenir un bon gestionnaire

Devenir un bon gestionnaire

 

Être autonome, savoir diriger, être responsable, inspirer les autres… La liste est longue pour citer les critères qui font qu’un individu devienne un bon gestionnaire. La définition de ce dernier varie d’une personne à une autre et selon les objectifs qu’elle veut atteindre. Voici quelques conseils pour devenir un bon gestionnaire.

Lire La Suite

Le tiroir à palette ? Pourquoi pas ?

Le tiroir à palette ? Pourquoi pas ?

Le tiroir à palette est un accessoire de rayonnage qui tend à se développer, sa popularité est due à sa facilité de mise en œuvre et au gain de temps qu’ils procurent aux utilisateurs.

Facilité de mise en œuvre :

Que vous soyez déjà, ou non, équipé de rayonnage à palette ne pose pas de problème à cet accessoire, il s’adapte sur tous les rayonnages à palette du marché.

  • Sa largeur est légèrement supérieure à la largeur d’une palette, ce qui permet par exemple d’en positionner 3 sur une lisse de 2700 mm.
  • La profondeur standard des rayonnages a évoluée au cours des années pour passer de 1000 mm à 1050 mm puis à 1100 mm, les tiroirs pour palettes EURO ont une profondeur de 1225 mm et leurs systèmes de fixations flexibles garantissent un centrage de la palette que le rayonnage quel que soit sa profondeur.

Un gain de place pour le picking

Sans accessoire, et lorsque vous faites du picking dans vos rayonnages, il existe deux solutions :

  • Un stockage au sol, qui vous permet d’accéder à toute la profondeur de la palette, mais qui nécessite de positionner le premier niveau de lisse suffisamment haut pour laisser un passage homme
  • Un stockage sur lisses mais qui n’optimise pas la profondeur de votre rayonnage car les produits deviennent vite inaccessibles

La mise en place de tiroirs vous permet d’optimiser votre espace en condensant les niveaux et en utilisant toute la profondeur

Une large gamme

Les fabricants ont développé des tiroirs allant jusque 1000 Kg avec différents paliers de charges admissibles. Et suivant votre activité et vos besoins, des ouvertures de tiroirs à 70 % ou à 100 %.

Lire La Suite